• Mon premier vide-grenier

  • J'en avais envie depuis bien longtemps de ce premier vide-grenier. Pourtant je n'avais jamais osé passé le cap. J'étais surement trop timide et trop peu sûr de moi pour exposer devant tout le monde ces objets dont je ne voulais plus...

    Le vide-grenier de mon village

    Vide greniers

    Je vis en Bourgogne non loin de Mâcon. Tous les ans une immense brocante y est organisée. L'an dernier avec ma voisine je me suis enfin décidé à y participer. Tout d'abord il a fallu que nous réservions notre espace. Le mètre linéaire est facturé trois euros ce qui est très raisonnable. Nous avons payé trois mètres sachant que si nous avions besoin de plus le responsable de la brocante à la mairie pouvait nous en donner plus. Il a ensuite fallu que je fasse un immense rangement dans mes affaires. J'ai commencé par trier mes habits et par mettre de côté ceux qui pouvaient être réutilisables. J'en mis à peu près cinq kilos de côté : des doudounes, des combinaisons de ski, des vestes, des chaussures vintage. J'ai gagné une place folle dans mes placards ! Je me suis ensuite intéressé à mes livres et aux bibelots qui décorent ma chambre. Il y en avait beaucoup dont je n'avais plus besoin ou que je n'aimais plus...Enfin, j'ai été dans mon garage et j'ai mis de côté un vélo d'appartement presque jamais utilisé, un vélo et une trottinette. A ce moment-là je me suis dit que j'étais prêt et que j'allais beaucoup m'amuser.

    Le jour du vide-grenier

    Nous sommes arrivés sur notre stand vers 7h00 du matin pour être certains de tout bien mettre en place. Je fus très étonné de voir qu'à cette heure-ci il y avant déjà beaucoup de monde dans les allées du vide-grenier. J'ai vendu 80% de mes articles et j'ai gagné près de 1200 euros. Une coquette somme ! J'y retournerai l'an prochain, c'est certain.

    fr be lu ca